Le marché immobilier en Israël

Le marché immobilier, principal secteur économique et social du pays, est devenu, au cours des années, un marché complexe dans lequel sont impliqués divers acteurs: le gouvernement, les banques, les compagnies d’assurance, les sociétés de construction, les investisseurs et promoteurs nationaux et internationaux,  ainsi que les particuliers.

Le marché immobilier a connu, ces dernières années, des hauts et des bas, et ces fluctuations ont rendu difficile la prévision du développement de ce marché ainsi que des prix pratiqués.  Le situation actuelle se caractérise par une tendance à la hausse des prix de l’immobilier. En Israël, près de 70% des appartements et maisons appartiennent à leurs occupants, constituant ainsi le principal moyen d’assurer leur avenir économique.

Les rapports sur ce sujet, publiés dans la presse, indiquent de façon très claire que le prix des biens immobiliers continuera à augmenter. La hausse des prix est ressentie plus particulièrement dans les villes du centre du pays: Tel Aviv, Herzlyah Pituach et Jérusalem. Lorsque l’on s’éloigne du centre du pays, il est plus facile de trouver des biens immobiliers à des prix raisonnables.

Le marché immobilier pendant l’année  2014

Fin 2013, de nombreuses prévisions indiquaient un changement de tendance pour l’année 2014. Cependant, dans les faits, les prix ont continué à augmenter de façon progressive, tandis que le rythme des nouvelles constructions  s’est ralenti.

La loi sur les aménagements économiques et fiscaux pendant l’année  2014

En vertu de cette loi, les citoyens étrangers et les propriétaires de biens immobiliers à usage d’habitation, qui dans le passé, étaient habilités à demander une exonération de la taxe sur la plus-value, ne peuvent plus en bénéficier et sont désormais redevables de cette taxe.

En conséquence, les acteurs du marché, et principalement les citoyens étrangers, se sont abstenus d’acquérir de nouveaux biens.

Un investissement judicieux et prudent peut offrir de nombreux avantages:

  1. Sécurité économique, augmentation de la valeur du bien – les acquéreurs peuvent obtenir des plus-values de plusieurs centaines de pourcent de par l’acquisition d’un bien immobilier
  2. Stabilité – L’investissement dans l’immobilier apporte, dans la majorité des cas, une augmentation de la valeur du bien et, au pire, le maintien de sa valeur.
  3. Effet de levier des fonds provenant de crédits hypothécaires – Les acquéreurs financent principalement leur achat par de l’argent provenant d’un prêt hypothécaire. Le produit des loyers sert à rembourser le prêt hypothécaire, en laissant parfois un bénéfice au propriétaire.
  4. Source de revenus fixe et certaine –  L’acquisition d’un bien immobilier fournit une source de revenus fixe. Ces revenus nous rendent moins dépendant économiquement de notre travail. En louant le bien, celui-ci « travaille » pour nous et nous apporte des profits.

Un bien immobilier d’investissement – Comment le cherche-t-on?

La recherche d’un bien d’investissement est la même que celle d’un bien immobilier « normal ». Voyez l’article « Processus d’acquisition d’un bien immobilier à usage d’habitation en Israël ».

Lors de la recherche d’un bien d’investissement, il est nécessaire de  vérifier d’abord les tendances évolutives  du marché, afin de saisir les opportunités qui se présentent et réaliser un investissement judicieux.

A ce jour, le marché immobilier en Israël devient de plus en plus cher avec le temps qui passe. On ne prévoit pas de tendance à la baisse, et les acquéreurs se trouvent dans une situation compliquée; l’offre est peu importante, les prix sont élevés et, selon les publications de la Banque d’Israël, le nombre des hypothèques est en hausse. L’Etat d’Israël s’efforce d’équilibrer le marché immobilier, et comme il a été précisé plus haut, il faut étudier avec attention les tendances du marché.